CINÉ SÉRIE
"Il a de graves problèmes psychiatriques" : la vraie Martha de la série Mon Petit Renne accuse le créateur de mentir et veut porter plainte contre Netflix
Publié le 10 mai 2024 à 16:35
Par Quentin Piton | Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
A la base, Mon petit renne - adaptée de faits réels, a été pensé comme une mini-série de sept épisodes. Pourtant, au regard de ce qui se passe aujourd'hui, il y aurait de quoi faire une saison 2. Au programme cette fois ? La vraie Martha vient de contre-attaquer en accusant le créateur, Richard Gadd, d'avoir menti, et en assurant vouloir porter plainte contre Netflix.
Bande-annonce de Mon petit renne / Après son immense succès cette année, cette série pourrait coûter à Netflix une amende de 120 millions de dollars © Netflix
La suite après la publicité

Mise en ligne le 11 avril 2024, la mini-série Baby Reindeer (Mon petit renne) de Richard Gadd ne cesse de passionner le public. Adaptée de la propre expérience du créateur/comédien, l'histoire raconte le parcours d'un jeune humoriste qui se fait harceler par une fan prénommée Martha au comportement dérangeant.

Malheureusement, si le plébiscite du public pour cette création fait logiquement le bonheur de Richard Gadd (la série est encore n°3 du Top 10 de Netflix, elle est dotée d'une note moyenne de 98% sur Rotten Tomatoes), ce succès n'est pas sans conséquences.

Aussi, après avoir vu une partie des spectateurs enquêter sur sa vie afin de découvrir l'identité de sa véritable harceleuse, puis subi un nouvel harcèlement de la part de personnes qui ont décidé de prendre le parti de cette stalkeuse, le comédien voit aujourd'hui sa Némésis sortir du silence.

La vraie Martha contre-attaque

Il y a quelques jours, Fiona Harey - la véritable Martha, est en effet apparue sur le plateau de Piers Morgan. Et sans surprise, elle a tenu à démentir les faits mis en scène dans la série de Netflix. Une série qu'elle assure pourtant... ne pas avoir regardée.

"De manière générale, je pense qu'il [Richard Gadd] a juste de graves problèmes psychiatriques, a-t-elle soufflé. Ce n'est que de la fiction. Les seules deux vérités dedans sont que son nom est Richard Gadd et qu'il a travaillé comme barman". Et d'ajouter plus loin : "Peut-être qu'il devrait faire plus attention à lui-même, en tant que quelqu'un qui a besoin d'aide".

Puis, après avoir remis en cause l'agression sexuelle qu'il aurait subie, "c'était peut-être le fruit de son imagination", elle a ensuite assuré que c'était le comédien qui "semblait être obsédé par [elle] dès le moment" où elle était entrée dans le bistro. De même, elle ne l'aurait rencontré que deux ou trois fois sur une période de dix ans et ne lui aurait jamais parlé à l'issue d'un spectacle. Enfin, Fiona Harey a déclaré : "[Richard Gadd] m'a demandé de coucher avec lui". Selon elle, ce serait donc le comédien qui était accro à elle...

A lire aussi : Mon petit renne - coupée au montage, cette scène offrait une fin très différente à l'un des personnages principaux !

Une version qui se contredit

Une version étonnante, qui a scandalisé de nombreux internautes, et qu'elle a contredit plusieurs fois. Après avoir notamment déclaré, "Je ne lui ai jamais rien envoyé", en référence aux 41 000 mails et 350 messages vocaux dévoilés dans la série, allant jusqu'à sous-entendre que Richard Gadd aurait pu se les envoyer à lui-même, elle a finalement admis "qu'il pouvait peut-être y avoir eu deux-trois mails, pour rigoler". Une version à nouveau modifiée plus tard en confessant être à l'origine d'environ 18 tweets, 10 mails et même une lettre écrite...

Et quand Piers Morgan lui a parlé de certains messages postés en ligne où elle écrivait directement à Gadd que "ses rideaux avaient terriblement besoin d'être tendus" (sous-entendu sexuel) et qu'il avait "un cul fantastique", Harvey s'est défendue en considérant tout ça comme de simples blagues. De même, concernant la courte période où elle assure avoir connu l'humoriste (2-3 mois), il a été démontré à travers ses tweets qu'elle l'aurait au moins suivi durant une période de 17 mois. Enfin, il est étonnant de la voir dire qu'elle ne le connaissait pas tant que ça, tout en le présentant plus loin comme un bon ami à l'époque...

Quoi qu'il en soit, mécontente d'être dépeinte de la sorte dans la série (qu'elle est censée ne pas avoir regardée, on le rappelle...), Fiona Harvey a déclaré qu'elle passera bientôt à l'offensive. Comment ? En portant plainte contre Netflix et le créateur, les accusant de diffamation. "C'est vraiment très diffamatoire envers moi, ç'a un impact désastreux sur ma carrière, a-t-elle déclaré. Je tiens à réfuter tout ça. Je ne suis pas une stalkeuse. Je ne suis pas allée en prison. Je n'ai pas reçu d'injonctions."

Une bataille qui risque d'être difficile à gagner étant donné que son nom n'est jamais cité à l'écran et que c'est en apparaissant sur le plateau de Piers Morgan qu'elle s'est dévoilée publiquement. Surtout, Richard Gadd l'a déjà admis, les actions de Martha ne sont pas 100% fidèles à la réalité, même si elles reproduisent pleinement son ressenti.

"Vous ne pouvez pas reproduire l'exacte vérité, pour des raisons légales et artistiques, avait-il confié en avril dernier à Variety. Il y a certaines protections à prendre, vous ne pouvez pas copier la vie d'un autre à la télévision. Et on avait conscience qu'il y a certains personnages de la série qui sont de véritables personnes vulnérables, et on ne voulait pas rendre leurs vies plus difficiles encore".

Avec tout ce qui se passe depuis la sortie de la mini-série, y aurait presque de quoi faire une saison 2.

Mots clés
Séries Streaming Netflix
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Le Problème à trois corps : Netflix dévoile les premières images de sa série de science-fiction par les créateurs de Game of Thrones et on est impatient play_circle
CINÉ SÉRIE
Le Problème à trois corps : Netflix dévoile les premières images de sa série de science-fiction par les créateurs de Game of Thrones et on est impatient
11 janvier 2024
J'avais peur de ne rien comprendre à la série Le Problème à 3 corps de Netflix, c'est finalement ma meilleure découverte de 2024 play_circle
CINÉ SÉRIE
J'avais peur de ne rien comprendre à la série Le Problème à 3 corps de Netflix, c'est finalement ma meilleure découverte de 2024
20 mars 2024
Les articles similaires
Mauvaise nouvelle pour les fans de La Chronique des Bridgerton : adieu à l'une des intrigues les plus captivantes de la série play_circle
CINÉ SÉRIE
Mauvaise nouvelle pour les fans de La Chronique des Bridgerton : adieu à l'une des intrigues les plus captivantes de la série
5 mai 2024
Oubliez Rebel Moon 1 et 2 : chez Disney+, un highlight de science-fiction raconte la même histoire en seulement 43 minutes - et en mieux ! play_circle
CINÉ SÉRIE
Oubliez Rebel Moon 1 et 2 : chez Disney+, un highlight de science-fiction raconte la même histoire en seulement 43 minutes - et en mieux !
29 avril 2024
Dernières actualités
Ce chef-d'oeuvre de science-fiction vient d'arriver sur Prime Video. Il ne dure que 43 minutes et marquait les débuts Carey Mulligan play_circle
CINÉ SÉRIE
Ce chef-d'oeuvre de science-fiction vient d'arriver sur Prime Video. Il ne dure que 43 minutes et marquait les débuts Carey Mulligan
21 juin 2024
Du steak tous les soirs et 12 kilos de muscles : c'est le régime de Gerard Butler pour son incroyable transformation pour un film d'action play_circle
CINÉ SÉRIE
Du steak tous les soirs et 12 kilos de muscles : c'est le régime de Gerard Butler pour son incroyable transformation pour un film d'action
21 juin 2024
Dernières news