Selena Gomez, une star 2.0