Rachel Weisz, bien plus calme que son mari