Psy répond à Billie Joe Armstrong