Lance Armstrong, de héros à zéro