Hamnasya n'oublie pas le principal : la lecture