Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Whitney (The Voice 8) accusée d'avoir "joué avec la pitié pour attendrir", elle répond aux critiques
Whitney (The Voice 8) accusée d'avoir "joué avec la pitié pour attendrir", elle répond aux critiques
C'est la grande gagnante de The Voice 8 : Whitney a séduit les téléspectateurs, qui ont voté à 37,9% pour elle, face à Sidoine, Clément et Pierre Danäe. Pourtant, le talent de Mika essuie les critiques de certains internautes, qui l'accusent d'avoir joué de sa maladie pour gagner. En interview pour Purebreak, elle répond.

Purebreak : Tu es la 2e fille à gagner The Voice, après Maëlle, est-ce que les filles ne seraient pas en train de prendre le pouvoir ?

Whitney : Je pense oui, enfin ! (rires)

Tu as ressenti quoi quand Nikos a annoncé que tu étais la gagnante de The Voice 8 ?

Je ne sais pas, mon cerveau s'est liquidé. J'ai réalisé que ça faisait un an que j'étais là-dedans. J'ai fait le parcours le plus long, j'ai enchaîné les auditions et au final, je suis arrivée jusqu'au bout. Je me suis dit que je n'avais pas bossé pour rien. Mais ça me fait de la peine pour les autres, tout le monde méritait de gagner.

Tu arrives peu devant Clément, avec 0,4% d'écart, à quoi ça s'est joué selon toi ?

Je n'en ai aucune idée. Si je devais donner une réponse, ce qui m'a mis le plus en avant par rapport à Clément, c'est mon duo avec Mika. On était plus fusionnels Mika et moi que peut-être Clément et Soprano. Mais c'est un détail.

Qu'est-ce qui, selon toi, a convaincu le public de te choisir plus qu'un autre ?

Je n'en ai aucune idée. Si j'écoutais les réseaux, ce serait mon handicap, pour d'autres, c'est ma voix, et pour moi, c'est parce que je suis restée moi-même.

Tu as failli abandonner avant les demi-finales, à cause de ta fibromyalgie, que s'est-il passé ?

J'ai fait une grosse crise dans la journée de la demi-finale. Le soir-même j'étais encore dans le même état. Toute la journée, je ne pouvais pas marcher ni monter les escaliers. D'ailleurs, j'ai monté l'escalier hier parce que je voulais faire fermer les langues de vipère sur internet. Je ne peux pas répondre donc je cherche des moyens autres. C'était horrible. Lors des répétitions, j'avais la grande robe blanche, je devais rester debout mais je n'y arrivais pas, je tournais de l'oeil, ça me faisait trop mal, on était obligé de m'aider pour m'asseoir, c'était n'importe quoi. Je leur avais dit que si je n'étais pas à The Voice, je serais rentrée chez moi ! Je n'en pouvais plus, je ne supportais plus rien, je ne supportais plus qu'on me touche, c'était horrible.

"Je ne voyais pas pourquoi continuer"

Qu'est-ce qui t'a motivé à continuer ?

C'est Mika. Toute la journée, il m'a motivée via le biais de la coach vocale qui travaille avec nous et en fait, il m'a poussée jusqu'à temps que je récupère l'adrénaline du prime et après c'est reparti ! Sinon, j'avais le moral dans les baskets ce soir là. Ce n'était plus la peine pour moi, je ne voyais pas pourquoi continuer, je me disais que, vu contre qui j'étais, ce n'était pas la peine et, au final, ça s'est bien passé et je suis arrivée jusque-là. Du coup, c'est un peu n'importe quoi cette aventure, mais ça finit bien !

Tu as répondu à un internaute qui disait que tu en faisais trop avec ta fibromyalgie, est-ce que les critiques te touchent ?

Les critiques me touchent comme n'importe qui mais je commence à prendre un peu de recul. Au lieu de tout lire au premier degré, je prends ça au second degré. Certains bataillent directement par rapport à mon handicap, donc c'est une partie intime de ma vie. Ok, je l'ai dévoilée mais je n'avais pas le choix parce que si tu montes avec une béquille sur une télé-réalité, les gens t'inventent des histoires. Vu que j'ai trouvé un moyen de parler de la maladie qui n'est pas forcément très connue en France, ils ont pris le parti de dire que je faisais ça pour parler du handicap, pour avoir des votes et que je jouais avec la pitié pour attendrir les ménagères. Mais je m'en fous un peu maintenant, je me dis que ce n'est pas très grave, ce n'est pas ça qui va faire ma vie.

D'autant que tu as énormément travaillé pour en arriver là...

Surtout cette année, je n'avais jamais pris de cours de chant. J'ai appris à me canaliser et à ne pas faire n'importe quoi parce que j'ai toujours chanté comme je l'entendais mais jamais vraiment correctement. Au fil des étapes, j'ai appris plus de choses techniques et du coup, je pense que c'est peut-être pour ça que j'ai autant progressé.

"Il s'est passé un truc pendant mon duo avec Mika"

Si tu ne devais retenir qu'un moment de cette aventure, ce serait lequel ?

Avant, je t'aurais dit plein de trucs, mais maintenant je reste coincée sur ce duo avec Mika. Il s'est passé un truc pendant cette prestation, je ne saurais même pas l'expliquer. Quand je le réécoute, ça me donne envie de pleurer, je ne sais pas pourquoi. c'est trop bizarre.

Quelle relation vous avez tous les deux ?

Avec Mika, on est archi complices. En fait, il a un peu le rôle de papa avec moi, il est super protecteur. Il est tout le temps en train de me demander si ça va ou s'il peut m'aider à marcher. On rigole tout le temps. Quand on bosse, on bosse, parce que ça reste Mika, mais sinon, dès qu'on sort du truc, il fait n'importe quoi. En coaching cette semaine, il m'a encore parlé de son film préféré, Karaté Kid, il m'a dit "je suis ton savant chinois, tu es mon petit Karaté Kid" (rires) ! Je me rappellerai toute ma vie de cette anecdote parce que c'était drôle, même si je n'ai pas vu le film et qu'il s'est moqué de moi pendant 5 minutes (rires).

A quoi ressemblerait ton premier album ?

Un peu plus à moi. C'est-à-dire que je n'ai jamais vraiment chanté devant un micro sur une scène, déjà, à la base, je suis musicienne. C'est complètement différent de ce que j'ai montré à la télé, mais c'est plus moi, c'est plus le côté à fleur de peau que je suis de base qui pourrait plus ressortir que les chansons à voix hautes où je crie partout.

Tu as des textes déjà écrits ?

Oui, j'ai des chansons écrites depuis plusieurs années et j'ai plein d'idées qui attendent de fleurir. Je pense qu'il faut les travailler un petit peu ou avoir le conseil d'un professionnel pour l'encadrer et je pense que ça peut donner quelque chose.

Tu aimerais bien travailler avec Mika sur cet album ?

Franchement, grave ! Pas seulement parce que je suis fan de lui et que j'aime bien ce qu'il fait mais parce que je pense que ça pourrait coller. On a un point commun avec Mika, c'est la folie ! Parfois on part dans des délires sans vraiment comprendre. Hier, j'étais assise par terre, à ras le sol, il est venu et il s'est aussi assis par terre et on a fait des photos comme des enfants de 14 ans. C'était trop drôle ! Donc si j'avais l'occasion, pourquoi pas ! Déjà, il m'a invitée à son concert, c'est trop top !

Avec qui d'autres aimerais-tu collaborer ?

Pour l'instant, je n'en ai aucune idée. J'aime un peu tout le monde. Et puis je suis encore en train d'essayer de définir mon univers musical personnel, ce sur quoi j'ai travaillé avec Mika lors des coachings. Je pense que, maintenant, ça se dessine un peu plus dans ma tête, sur ce que j'ai envie de faire, ce qui me plaît et ce qui me plaît pas.

"Le rôle de diva, ce n'est pas totalement moi"

Qu'est-ce qui ne te plaît pas ?

Le petit rôle de diva. Je sais que je ne suis pas comme ça. Après, ce n'est pas que ça me déplaît ou quoique ce soit, mais ce n'est pas totalement moi. Par exemple, sur "Make you feel my love", qui n'est pas une musique de diva, je me suis plus retrouvée que sur les autres. Là j'ai vraiment chanté pour moi-même et pas pour plaire.

Tu aimerais participer à une autre émission de chant ou à un concours comme l'Eurovision ?

Si j'ai l'occasion, pourquoi pas, mais pour l'instant, je ne sais pas. Je vais d'abord me consacrer à mon album.

Tu as prévu de le sortir bientôt ou tu préfères prendre ton temps ?

Mika m'a donné comme conseil de ne pas sortir un album pour le sortir mais de le sortir quand il est prêt. Du coup, je pense que ça prendra le temps qu'il faudra mais ça ne prendra pas non plus des masses.

Propos recueillis par Marion Poulle. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

The Voice
The Voice 9 : Bigflo et Oli ont refusé d'être coachs, Cyril Hanouna fait des révélations dans TPMP
The Voice 9 : Amel Bent et Pascal Obispo rejoignent Lara Fabian et Marc Lavoine
The Voice 9 : Marc Lavoine et Lara Fabian rejoignent le jury, Jenifer et Julien Clerc out ?
The Voice 9 : Julien Clerc écarté ? Son remplaçant déjà connu ?
voir toutes les news de The Voice Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème