1 jeune sur 3 a déjà envoyé des nudes : l'enquête qui montre les (mauvaises ?) habitudes des jeunes sur leur smartphone
1 jeune sur 3 a déjà envoyé des nudes : l'enquête qui montre les (mauvaises ?) habitudes des jeunes sur leur smartphone
Depuis l'affaire Benjamin Griveaux, tout le monde ne parle plus que de sextapes et de nudes. On le sait, l'homme politique est loin d'être le seul à avoir déjà envoyé des photos et des vidéos de lui dénudé, de son sexe ou en plein acte sexuel. Cette pratique touche surtout les jeunes. Une enquête a même révélé que 1 jeune sur 3 a déjà envoyé des nudes. Ce qui peut malheureusement se finir en sombre histoire de revenge porn.

1 jeune sur 3 a déjà envoyé un nude

Il y a des nudes qui permettent de récolter des dons suite aux incendies en Australie et il y en a d'autres qui peuvent défaire des ambitions politiques. La preuve avec la récente affaire autour de Benjamin Griveaux. L'ancien porte-parole du gouvernement français a stoppé net sa candidature à l'élection à la mairie de Paris suite à la diffusion de vidéos supposées de lui en train de se masturber.

Selon une enquête de l'Ifop pour Cam4 et le magazine Hot Vidéo, publiée sur le blog de Jean-Marc Morandini, 1 jeune français(e) de moins de 25 ans sur 3 a déjà envoyé une photo ou une vidéo dénudée à quelqu'un. Cela représente 31% des jeunes de moins de 25 ans. Le sondage montre aussi que 1 jeune sur 6 a même déjà envoyé une photo de son sexe à quelqu'un, ce qui fait 17% des jeune de moins de 25 ans.

La majorité des jeunes hommes de moins de 25 ans (54%) a aussi avoué s'être déjà excités virtuellement avec un(e) partenaire (par sms, photos, vidéos ou webcam).

Les nudes, un acte normal chez les jeunes ?

Envoyer une photo ou une vidéo de soi dénudé, de son sexe, ou carrément de soi en train de se masturber, c'est donc devenu presque banal pour toute une génération. Parce que 16% des français ont déjà envoyé une image d'eux à caractère sexuel, chez les jeunes de moins de 30 ans, le chiffre grimpe ainsi à 35%. Une pratique qui semble donc se développer de plus en plus chez celles et ceux qui sont nés avec les réseaux sociaux et qui ont accès à des nudes dès leur plus jeune âge.

Même les stars qu'ils suivent le font, de Bella Thorne avec sa sextape qui avait fuité à Logan Paul qui riait de voir sa sextape dévoilée. Du coup, les jeunes suivent l'exemple et s'envoient tout, même les choses les plus intimes donc, par messages privés sur les réseaux sociaux comme Snapchat, Instagram ou WhatsApp en un simple clic sur leur smartphone. Avant il y avait Youporn, Pornhub et tout un tas de sites porno. Maintenant, ils peuvent aussi carrément se faire (et s'envoyer) leur propre sextape et s'exciter autrement avec leur téléphone portable.

Le soucis c'est qu'un nude, ça a l'air fun, c'est sexy et ça peut paraître banal, mais c'est un acte qui peut aussi s'avérer dangereux. Surtout à cause du revenge porn, lorsqu'un(e) ex petit(e) ami(e) malintentionné(e) ou un plan c** veut faire du mal à l'autre personne. Car ces mêmes réseaux sociaux grâce auxquels vous partagez votre intimité peuvent aussi vous faire vivre un enfer, n'importe qui pouvant poster vos nudes n'importe où et n'importe quand. Mieux vaut donc redoubler de prudence.