Luna Gritt (The Voice 7) : "J'ai beaucoup hésité entre Zazie et Pascal Obispo"
Luna Gritt (The Voice 7) : "J'ai beaucoup hésité entre Zazie et Pascal Obispo"
Les auditions à l'aveugle continuent dans The Voice 7 ! Ce samedi 17 février 2018, Zazie, Mika, Pascal Obispo et Florent Pagny ont continué de former leurs équipes avec de nouveaux talents. Parmi eux, Luna Gritt, qui a marqué les téléspectateurs de TF1 avec sa reprise de Back to Black d'Amy Whinehouse. PRBK a eu l'occasion de l'interviewer.

PureBreak : Ton vrai prénom est Claire. Pourquoi Luna Gritt ?

Luna Gritt : C'est mon nom d'artiste qui m'accompagne depuis 6 ans maintenant. Luna, ça évoque plein de choses comme la lune, bien sûr, et tout ce qu'elle représente : l'ambivalence, la féminité, son côté sombre et son côté lumineux. Elle a une certaine complexité qui me définit d'une certaine façon. Quant à Gritt, c'est un clin d'oeil à René Magritte, qui est un artiste surréaliste que j'aime beaucoup.

Tu as arrêté tes études du jour au lendemain pour te consacrer entièrement à la musique. Pourquoi ?

C'est une passion qui est présente dans ma vie depuis toute petite. A partir de 11 ans, j'ai commencé à faire mes premières scènes. Jusqu'à mes 18 ans, ça été assez dense avec des petits concerts, des radio-crochets, des petits concours, etc. A 18 ans, j'ai arrêté tout ça pour me consacrer à des études supérieures artistiques en mode et arts du spectacle. J'ai renoué avec la musique à partir de 2012. C'était un besoin vital pour moi de renouer avec la musique parce que ça me manquait.

"Avant que je me lance, j'étais un peu perdue"

Il paraît que tu as décidé de renouer avec la musique après avoir consulté une voyante...

Oui c'est vrai. Un peu avant 2012, avant que je me lance, j'étais un peu perdue, je ne savais pas quoi faire, je ne savais pas si j'allais me relancer dans une école d'arts du spectacle ou faire autre chose, parce que y'avait la musique qui me titillait. Comme j'étais totalement perdue, je suis allée voir une tireuse de cartes et ça m'a déterminé dans mon choix. Elle m'a vue sur scène, sous les projecteurs, elle m'a dit de continuer dans cette voie là, d'y aller à fond. J'avais très envie d'y aller mais c'est vrai que ça m'a confortée dans mon choix de me lancer.

Tu as été lancée dans la musique en faisant duo avec Sedd. Que pense-t-il de ta participation à The Voice ?

Ça fait à peu près un an et demi maintenant que le projet est centré sur moi plutôt que sur un duo. Bien sûr, il me soutient, on collabore toujours ensemble, il fait partie de mon entourage musical donc évidemment qu'il me soutient dans cette démarche musicale.

Pourquoi t'être lancée dans une carrière solo à ce moment là ?

C'est plutôt une question de maturité. Au départ, l'image du duo était quelque chose qui me rassurait. Je n'étais pas tellement sûre de moi, je n'avais pas encore pris mes marques, je sortais de mes études. Lui avait plus d'expérience que moi donc c'est vraiment quelque chose qui me rassurait. Petit à petit, on a bien compris que, pour les gens, Luna Gritt, c'était avant tout une chanteuse donc ça a été beaucoup plus simple de centrer le projet sur moi.

"On m'a proposée plusieurs fois de tenter l'aventure"

C'est cette même maturité qui a fait que tu as participé à The Voice maintenant et pas avant ?

Complètement ! On m'a proposée plusieurs fois de tenter l'aventure. Je ne me sentais pas prête, tout simplement. Comme je suis d'une nature plutôt discrète et que j'étais encore plus réservée à l'époque, participer à The Voice, ça me faisait peur. Je regardais, j'ai toujours suivi les émissions, j'étais curieuse et, quelque part, ça me donnait envie mais je ne me sentais pas prête à sauter le pas. Ça demande quand même une bonne réflexion. Y'a beaucoup de peur de se livrer, d'être jugée, de ne pas être appréciée. Donc ça me faisait peur. La 3e fois qu'on m'a proposé, je me suis dit que c'était super et j'ai vu l'opportunité incroyable que c'était, d'être vue par beaucoup de gens et de rencontrer un public qui peut, peut-être, devenir mon public, parce que je suis auteur-compositeur-interprète. C'est peut-être une aventure qui peut me permettre de vivre de mes chansons. C'est bon, maintenant, je suis prête, j'ai la matière derrière, je peux y aller.

Pourquoi avoir choisi d'interpréter "Back to Black" d'Amy Whinehouse aux auditions à l'aveugle ?

C'est une chanson que j'aime beaucoup, que j'ai beaucoup écouté et qui est très connue, donc c'est vrai qu'il y avait un petit risque quelque part en reprenant cette chanson. On l'a beaucoup entendue. C'est une chanson que j'adore, je suis touchée par le personnage d'Amy Whinehouse, même si on a absolument rien à voir l'une et l'autre, et touchée par cette chanson et ce qu'elle raconte. J'ai voulu la réinterpréter à ma manière.

Tous les coachs se sont retournés sauf Mika. Aurais-tu aimé qu'il se retourne ?

Oui, j'aurais bien aimé qu'il se retourne, bien sûr. Mais de toute façon, je ne sais pas si je l'aurais choisi, je ne pense pas.

"Zazie a su trouver les mots pour me séduire"

Qu'est-ce qui t'a convaincu de rejoindre l'équipe de Zazie ?

Elle a su me toucher avec ses mots. Je ne savais pas trop qui choisir au départ, je voulais attendre de voir ce que les coachs allaient me dire pour pouvoir me décider, même si, artistiquement, je me sens plus proche de Zazie et Pascal Obispo. J'ai apporté beaucoup d'importance sur le moment présent. En plus, c'est une artiste que j'ai écouté. J'ai beaucoup hésité avec Pascal Obispo. Humainement, je me sens plus proche de lui mais Zazie a su trouver les mots pour me séduire à ce moment là.

Quels conseils t-a-t-il apporté durant les coaching ?

C'est très court comme moment. On est surtout très concentré sur les titres à présenter. Après, elle m'a appris à moins réfléchir, à me faire plus confiance, à y aller.

Tu es plus dans un univers pop/rock. Appréhendes-tu de toucher à un autre univers dans la suite de l'aventure ?

Je suis assez éclectique dans mes goûts. Je suis plus pop que rock. Ça ne me fait pas forcément peur. Ce qui m'intéresse, c'est d'apporter ma touche à chaque chanson, avec mon univers, mon style, mon interprétation.

Tu as déjà fait les premières parties de Cali, Higelin, Deportivo ou encore Camélia Jordana. Y a-t-il un artiste avec qui tu aimerais collaborer en particulier ?

Y'en a beaucoup. J'aime beaucoup Julien Doré, j'adore Juliette Armanet. Yen a beaucoup : Christophe, Etienne Daho, Philippe Katerine, même Slimane. En plus, je suis assez admirative de son parcours, je suis très sensible à sa voix. C'est un peu un exemple quand même, il a réussi à s'imposer, à imposer sa patte, son style et après, tout de suite, à démontrer qu'il avait la matière derrière. Je suis assez admirative de ça. Après, pourquoi pas collaborer avec Zazie et Pascal Obispo !

Tu auras peut-être l'occasion de chanter avec eux durant l'émission...

Peut-être, j'espère en tout cas !

Appréhendes-tu l'après The Voice ?

En acceptant de participer à The Voice, je me suis un peu préparée à cette éventualité là. Après, je ne sais pas si on peut vraiment être prêt à ce genre de choses. Mais c'est aussi le but. En faisant cette émission, on sait très bien que, ce qui importe pour un artiste, c'est de toucher un maximum de gens et de pouvoir ensuite partager ses chanson avec eux. C'est du bonheur aussi de pouvoir toucher les gens, d'être vue !

Propos recueillis par Marion Poulle. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com

The Voice
The Voice Kids 2020 en approche : les premières images avec Kendji Girac dévoilées
Abi (The Voice 2020) vainqueur : "je me disais que j'avais peut-être volé la place à quelqu'un"
Gagnant de The Voice 2020 : Abi sacré vainqueur
Gustine en finale de The Voice 2020 : "ça me dérange qu'on dise que j'ai volé la place de Toni"
voir toutes les news de The Voice Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème