Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

JAT (The Voice 7) : Ayelya, Annabelle et Sarah se confient en interview avec PRBK
JAT (The Voice 7) : Ayelya, Annabelle et Sarah se confient en interview avec PRBK
Après une première tentative, Ayelya et Annabelle ont fait leur retour, avec leur amie Sarah, dans The Voice 7 ce samedi 3 février 2018 sur TF1. Les filles, qui forment le groupe JAT, ont enflammé leur plateau avec leur reprise de "La boulette de Diam's". Aventure, coach Pascal Obispo, naissance de leur trio... elles se confient en interview avec PRBK.

"Comme on avait un truc encore plus fort, il fallait retenter l'expérience"

Purebreak : Ayelya et Annabelle, vous avez déjà toutes les deux participé à The Voice. Qu'est-ce qui vous a motivé à retenter l'aventure en trio ?

Ayelya : Pour Sarah (rires). L'union fait la force. On a tenté toute seule et là on s'est dit qu'on avait truc peut-être encore plus fort. Il fallait donc retenter l'expérience.

Que s'est-il passé pour vous après votre première expérience ?

Annabelle : On a repris le cours de notre vie, mais on a continué à bosser notre musique. The Voice a été une très bonne expérience pour nous même si on a été à des niveaux différents la première fois. Moi je n'avais pas passé les auditions à l'aveugle, mais malgré ça, j'ai eu des retours positifs. Là c'est tout nouveau. Avec les filles c'est autre chose.

Ayelya : Avant The Voice, j'étais étudiante et après, je suis devenue chanteuse. Cette expérience a été vraiment un tremplin pour ma carrière et on s'est dit que ça serait pareil pour JAT.

Un casteur est venu vous chercher ou vous vous êtes présentées vous-même au casting ?

Ayelya : Comme on est active sur les réseaux sociaux, ils ont vu nos vidéos et nous ont demandé de venir. On a dit oui.

"Au début, on ne s'est pas dit qu'on allait former un groupe"

Et toi Sarah, depuis quand as-tu commencé à chanter ? Et à quoi ressemblait ton quotidien avant The Voice ?

Sarah : J'ai commencé très tôt la musique. J'ai suivi une formation au Conservatoire à l'âge de 6 ans et demi. J'ai démarré par le piano et le chant, c'est venu bien après. J'ai commencé par du Gospel à 18 ans, donc ça fait maintenant 9 ans que je chante. Et avant The Voice, mon quotidien était boulot boulot même si je bossais ma musique à côté. Je suis kiné sur Paris

As-tu hésité avant de participer à The Voice ?

Sarah : Au début, un peu par appréhension. J'avais peur de m'afficher à la télé, surtout que je n'avais pas dit à mes proches que je participais à The Voice, et puis je ne voulais pas y aller seule. Je me sentais plus en confiance en groupe.

Quand et comment s'est formé le groupe JAT ?

Annabelle : Le groupe s'est formé en 2015, mais on se connaissait déjà avant via nos réseaux sociaux. Ayelya a eu la bonne idée de nous réunir sur une vidéo où on reprend un morceau de Brandy. On s'est rendu compte que ça matchait vraiment alors qu'à la base on voulait juste tester de chanter à trois. On ne s'est pas dit qu'on allait former un groupe. Ça s'est fait au fur et à mesure et depuis, on bosse ensemble.

JAT (The Voice 7) reprennent un morceau de Brandy

Pourquoi le nom JAT ?

Annabelle : Lorsqu'on a tourné cette vidéo, il nous fallait un nom. On n'attirait pas le côté girls band parce qu'on a toujours travaillé seule. On voulait donc un truc collectif. On a cherché, on a cherché et on s'est dit pourquoi ne pas s'appeler Juste un Autre Trio (Just Another Trio, ndlr) pour mettre l'accent sur ce qu'on faisait et pas sur qui on était.

Vous avez enflammé le plateau avec votre reprise de la Boulette de Diam's, pourquoi cette chanson ?

Sarah : On a choisi Diam's parce que c'est une artiste qu'on aime énormément et qu'on a toutes écouté dans le passé. On voulait notamment illustrer l'image de la femme forte et toucher une génération. On s'est dit que ce serait un choix pertinent.

"Cette année, le jury de The Voice est un peu plus vieux"

Vous avez choisi comme coach Pascal Obispo. Qu'est-ce qui a fait la différence par rapport à Mika et Pagny ?

Ayelya : Pour être totalement honnête, on s'était préparées à interpréter la chanson, mais on n'avait pas vraiment réfléchi à quel coach on allait choisir. On s'est dit que ça se ferait au feeling et en fait, on était tellement gênées sur le plateau qu'on a pris le premier qui s'est retourné.

Les trio et duo partent généralement dans l'équipe de Mika, est-ce la nouveauté qui vous a attiré ?

Annabelle : Avec tout ce qu'il se passait sur la plateau, on n'avait pas l'impression d'être nous-mêmes sur le coup. On a seulement quelques minutes pour choisir et il faut prendre ce qui est le plus pertinent. Pascal Obispo nous a peut-être plus convaincu sur ce moment-là. Et puis, il vient d'arriver, il a sûrement un avis plus neuf sur l'émission. Après, on était aussi peut-être admiratives de sa carrière exemplaire.

Auriez-vous aimé que Zazie se retourne ?

Annabelle : On aurait aimé qu'elle se retourne parce que de mon côté, j'ai beaucoup écouté ses morceaux. J'aime beaucoup sa plume. Ça aurait donc été touchant qu'elle se retourne, mais c'est vrai, qu'on avait l'impression qu'elle était un peu dégoûtée de sa décision. Elle était bienveillante sur le plateau.

Est-ce que vous regrettez les départs de Jennifer et M. Pokora car les jeunes talents s'identifiaient souvent à eux ?

Ayelya : Effectivement, on peut dire que le jury cette année est un peu plus vieux (rires). Il est différent de ce à quoi on est habitué, mais on ne s'est pas dit que ça serait un frein pour notre musique. Pour nous, ça n'a pas été un argument pour ce démonter.

Ayelya et Annabelle, était-ce un avantage pour vous d'avoir déjà participé à l'émission ?

Annabelle : Ça a été un avantage parce qu'on connaissait déjà le plateau, mais aussi ce stress qui est planant. Quand on fait de la scène, on ne ressent pas la même chose. Ayelya et moi, on était donc préparées et pour Sarah, ça a été un peu plus difficile.

Que vous a apporté Pascal Obispo durant les coaching ?

Ayelya : On était tellement stressées par l'émission que Pascal Obispo nous a plus donné des conseils sur comment gérer notre stress sur scène que des conseils musicaux. Il nous a rappelé que ce qu'il aimait chez nous, c'est notre énergie et notre lien. Il fallait donc qu'on mette ça en avant au lieu de passer à côté d'un moment de plaisir.

"Slimane nous a invitées sur son album"

Ce n'est pas trop dur d'être en compétition avec des talents qu'on apprécie ?

Sarah : C'est compliqué parce qu'on s'attache aux gens. On est conscient que chacun à une personnalité et qu'on a tous des voix différentes, mais nous, on n'a pas vraiment pris ça comme une compétition. On a privilégié le fait de faire de la musique. On a plus vu ça comme du partage.

Appréhendez-vous l'après The Voice ? La célébrité, la médiatisation...

Ayelya : On appréhende déjà le montage (rires). Non en vrai, l'après The Voice, c'est nous. On fait de la musique, que les gens le reçoivent positivement c'est tant mieux et si ils le reçoivent négativement, c'est plus triste. On a déjà assez à faire de nous trois, mais on n'est pas encore au stade où on réalise vraiment. On ne se pose pas vraiment la question. Et par rapport à la médiatisation j'ai une bonne méthode : comme les noirs sont connus pour leur instabilité capillaire, je changerai de coiffure (rires).

Quel genre de musique écoutez-vous en général ?

Annabelle : J'écoute de tout, je n'ai pas de limite dans la musique.

Sarah : J'aime beaucoup le Gospel. Tout ce qui est choeur et harmonie, ça me touche vraiment. Après, j'apprécie tout ce qui est pop, variété et les chansons du moment.

Ayelya : Moi j'aime tout ce qui groove. Par exemple, j'adore chanter "Highway to hell" de AC/DC.

Avec quels artistes rêveriez-vous de collaborer ?

Ayelya : Pharrell Williams par exemple, mais c'est vrai qu'on n'y a pas forcément pensé car mine de rien, on a quand même trois univers différents. Par contre, on a eu la chance de bosser avec Slimane, qui est un très bon ami à nous. Il nous a invitées sur son nouvel album et c'était vraiment cool de tenter cette aventure.

Sarah : De mon côté, j'admire Beyoncé, Coldplay et Céline Dion donc pourquoi pas avec eux.

Envisagez-vous un jour une carrière solo ?

Ayelya : Un jour oui, mais pour le moment, on se consacre pleinement à JAT. On vit le moment présent.

Après The Voice 7, vous voyez-vous participer à d'autres émissions télé ?

Ayelya : Mon rêve dans la vie est de participer à l'Eurovision. Je trouve ça vraiment stylé après l'émission Destination Eurovision était peut-être en trop. Et pour les autres émissions, ça dépend si ça nous apporte quelque chose en plus.

Sarah : Ça dépend quelles propositions, mais l'Eurovision est un beau projet pour défendre la France.

Avez-vous déjà d'autres projets de prévu ?

Annabelle : En ce moment, on bosse sur nos compos et sur un futur album. On n'a pas encore signé en maison de musique, mais qui sait. D'ailleurs, petite annonce, maison de disque, si tu recherches un groupe, on est là (rires).

Propos recueillis par Lola Maroni. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com

The Voice
The Voice 9 : Bigflo et Oli ont refusé d'être coachs, Cyril Hanouna fait des révélations dans TPMP
The Voice 9 : Amel Bent et Pascal Obispo rejoignent Lara Fabian et Marc Lavoine
The Voice 9 : Marc Lavoine et Lara Fabian rejoignent le jury, Jenifer et Julien Clerc out ?
The Voice 9 : Julien Clerc écarté ? Son remplaçant déjà connu ?
voir toutes les news de The Voice Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème