Agathe Auproux pousse un coup de gueule contre les réseaux sociaux après la polémique de sa robe
Agathe Auproux était-elle trop sexy lors des 8 ans de TPMP jeudi dernier ? Face aux nombreuses critiques (exagérées ?) reçues, la chroniqueuse a poussé un coup de gueule ce mardi 24 avril 2018 sur la plateau de C8, dénonçant "un déferlement de tweets insultants" et affirmant avoir été choquée par la "violence des réactions" .

Après la "culottegate" en fin d'année, Agathe Auproux se retrouve à nouveau au coeur d'une polémique. Cette fois, c'est sa robe trop transparente qui n'a pas plu aux téléspectateurs, choqués. Alors que TPMP fêtait ses 8 ans avec un prime spécial le 19 avril dernier, la chroniqueuse était vêtue d'une longue robe noire transparente laissant entrevoir ses jambes et une partie de ses fesses. Face aux nombreuses critiques reçues, la journaliste répliquait : "Je m'habille comme j'en ai envie. À la télé, pas à la télé. Oui il peut m'arriver d'être sexy et c'est cool de se sentir sexy en fait, de se plaire à soi-même et de revendiquer une certaine liberté. En gros, je vous emmerde (et bravo à la presse de relayer le harcèlement)".

"Ce n'est pas drôle du tout"

Choquée par la violence des réactions, la chroniqueuse a tenu à pousser un coup de gueule ce mardi 24 avril 2018 sur le plateau de TPMP. "Ce n'est pas drôle du tout, on le vit tous ici mais c'est un déferlement de tweets insultants", avoue-t-elle, avant de préciser avoir été gênée par "la violence des réactions". Heureusement, elle a pu compter sur le soutien de plusieurs personnes, dont Nabilla Benattia et Enora Malagré, qu'elle remercie.

Moment coup de gueule

Un coup de gueule que Gilles Verdez comprend totalement : "Moi je suis choqué et je défends totalement Agathe mais pour elle c'est très dur à vivre franchement. Ces polémiques-là, où on est attaqué sur le physique, pour les femmes c'est extrêmement difficile. Il y en a marre de ça sur les réseaux sociaux". Kelly Vedovelli, qui a clairement affirmé qu'elle n'était pas amie avec Agathe Auproux, a quant à elle appelé à affirmer ses actes : "A un moment donné quand on met un décolleté ou qu'on montre ses fesses on sait pertinemment qu'à un moment donné, même si on n'est pas d'accord avec les réseaux sociaux, on sait que ça va arriver. Donc soit on les met et on assume de se prendre des rafales dans la tronche, soit on n'en met pas."

TPMP
TPMP : une invitée compare les abattoirs à l'holocauste, Cyril Hanouna la recadre
Pierre Ménès accusé d'agressions sexuelles : sa défense dans TPMP fait bondir les internautes
Yuriy, 15 ans, agressé violemment à Paris : le témoignage poignant de sa maman dans TPMP
TPMP : Pascal Salviani (Koh Lanta) devient chroniqueur de Cyril Hanouna
voir toutes les news de TPMP Découvrir plus d'articles