"Dis bonjour sale pute", le compte Instagram qui dénonce le harcèlement de rue
"Dis bonjour sale pute", le compte Instagram qui dénonce le harcèlement de rue
Elle-même victime de harcèlement de rue, l'influenceuse Emanouela a eu l'idée de créer un compte Instagram intitulé "Dis bonjour sale pute" sur lequel les femmes peuvent témoigner anonymement et raconter leurs expériences traumatisantes. Le but : dénoncer pour que le harcèlement de rue, devenu bien trop présent, cesse.

C'est un constat désolant : tous les jours, les femmes, peu importe leur âge ou leur physique, sont confrontées au harcèlement sexuel dans la rue. En France, 86% d'entre elles disent avoir déjà été victimes au moins une fois dans leur vie de harcèlement de rue, selon une étude de l'Ifop datant de 2018. Pas plus tard que le 8 juillet, l'humoriste Laura Calu racontait avoir été harcelée et poursuivie dans la rue et poussait un coup de gueule. Un témoignage parmi tant d'autres... Aux côtés de Juliette Tresanini ou Tristan Lopin, elle se mobilisait même pour le programme "Stand Up", contre le harcèlement de rue.

"Dis bonjour sale pute", le compte Insta qui dénonce le harcèlement de rue

Mais comment en parler lorsqu'on n'est pas célèbre ? L'influenceuse Emanouela, elle aussi victime de harcèlement de rue, a eu l'idée de créer un compte Instagram intitulé "Dis bonjour sale pute" sur lequel les femmes peuvent témoigner et s'entraider. "J'ai reçu plus de 200 messages sur mon compte perso, avec des femmes qui ont subi des situations similaires. Elles voulaient témoigner mais sous couvert d'anonymat, par peur des représailles. Et je me suis dit 'putain mais c'est pas possible de vivre constamment dans la peur', et j'ai décidé de créer ce compte.", confie-t-elle au HuffPost.

Des témoignages parfois violents et choquants

Le but : leur venir en aide mais aussi dénoncer, pour que "que les gens comprennent qu'on se prend des insultes extrêmement violentes et que c'est quelque chose qu'on doit vraiment mettre en lumière". Et le nombre de témoignages - plus ou moins violents - partagés depuis le 10 juillet, date de création de la page, fait froid dans le dos... En voici quelques uns :

News
essentielles
sur le
même thème