Jean Sarkozy, victime de la réactivité de twitter.