Grégory Cuilleron, Libération l'appelle le manchot, il répond au journal sur Facebook