Carla Bruni et Nicolas Sarkozy, devant l'Elysée en mai 2012