Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

MA2X en interview pour PureBreak, le 23 septembre 2014 dans les locaux d'Universal
MA2X en interview pour PureBreak, le 23 septembre 2014 dans les locaux d'Universal
Suivi par plus de 883 000 fans sur Facebook, Ma2x a d'abord connu le succès sur la Toile. Repéré par Universal, le chanteur de 18 ans vient de sortir son premier album, dans les bacs depuis le 6 octobre 2014. Rencontre avec un phénomène Internet prêt à conquérir les bacs.

Après avoir quitté l'école à l'âge de 15 ans et demi, MA2X - Maxence Sproule de son vrai nom - a décidé de raconter son quotidien en chansons. L'ado crée alors un incroyable buzz sur la Toile. Suivi par près de 883 000 fans sur Facebook, il affole Youtube avec ses compositions : son titre Un Amour de jeunesse affiche près de 10 millions de vues au compteur. De quoi attirer l'attention des labels. Signé par Universal, M2AX vient de sortir son premier album intitulé "M2AX". En promo pour cet opus dans lequel on retrouve les tubes Sex Friend ou encore Au Soleil, le chanteur de 18 ans a répondu aux questions de PureBreak.

"Je ne pensais pas en arriver jusque-là"

Purebreak : Tu sors ton 1er album mais t'es déjà fait connaître sur la Toile. Qu'est-ce qui t'a poussé à tenter ta chance sur Youtube ?
Ma2x : Tout a vraiment commencé quand j'ai déménagé. Se retrouver seul du jour au lendemain, ne plus avoir de potes, changer d'établissement... Ca a changé ma vie, du coup je me suis réfugié dans la musique. J'écrivais des textes sur ma vie, sur ce qui se passait au quotidien. Je le faisais pour moi, par plaisir. Je ne le faisais pas pour créer le buzz. Donc c'est inattendu ce qui m'est arrivé. J'ai fini par signer avec une maison de disques mais je ne pensais pas en arriver jusque-là. Au début, je faisais ça pour le plaisir, pour m'exprimer.

PB : Tu juges ton succès "inattendu". Mais tu arrives à expliquer pourquoi tes chansons ont touché autant de jeunes ?
M : Je pense que c'est parce que j'ai écrit ces chansons à 15 ans, et j'écrivais sur ce qui se passait dans ma vie. Un amour de jeunesse, j'étais amoureux de deux filles. Peut-être que ça les a touchés parce que ça leur est aussi arrivé. Et ce que je dis dedans, c'est la vérité. Pareil pour Rappelle-toi. C'est l'histoire d'un premier amour. Je pense que les jeunes se sont retrouvés dedans parce que c'est peut-être ce qu'ils vivaient aussi.

PB : Tu as quitté l'école avant de percer dans la musique. Ca a été difficile à assumer ?
M : Quand j'ai quitté les cours, ce n'était pas pour la musique. Ca ne se passait pas très bien, le système scolaire ne me plaisait pas forcément. J'avais des bonnes notes mais le système ne me plaisait pas. Du coup, j'ai arrêté l'école et la musique est venue après, progressivement. Je ne savais pas que j'allais faire de la musique, que ça allait marcher. C'est une chance.

PB : Le succès t'est tombé dessus. Du coup, ça t'a fait un peu peur quand Universal t'a contacté pour un album ?
M : Je ne comprenais rien à ce qui se passait (rires). J'étais à l'ouest, j'étais jeune. Toutes les maisons de disques m'ont appelé et j'ai finalement signé chez Universal pour l'équipe, l'environnement... Je me rappelle que le jour de la signature j'étais très ému parce que plein de gens rêveraient d'être à ma place. Moi, j'ai une chance. Mais je ne m'en rendais pas forcément compte. J'étais petit, tout ça était inattendu pour moi...

"Mes parents avaient un peu peur"

PB : Tes parents ont été rassurés que tu signes avec un label ?
Au début de ma carrière, ils avaient un peu peur. Mais j'ai mon frère à mes côtés, comme manager, qui m'a encadré et qui ne m'a pas laissé seul dans cet environnement. Mes parents avaient peur mais maintenant ils sont très fiers de moi.

PB : Ton album est assez personnel. Tu parles de tout ce qui te touche... et beaucoup de filles. C'est ta source principale d'inspiration ?
M : L'album parle de filles mais aussi de ma vie, mes problèmes... C'est un album très ouvert, avec des sons comme ceux que je faisais avant. Par exemple Reste avec moi, un titre qui ressemble à Un amour de jeunesse, Rappelle-toi... Mais il y a aussi des nouveaux titres plus festifs, pour les concerts. J'ai vraiment pensé à tout sur cet album. J'ai essayé de mettre le plus de moi même dedans, de proposer plusieurs styles. Je suis très ouvert musicalement, j'écoute un peu de tout, Chris Brown, Jason Derulo, Miley Cyrus... Je voulais que ça reflète ça.

PB : Il y a un morceau pour ta maman sur cet album, Pour toutes les mères du monde. Tu avais envie de lui faire passer un message ?
M : Oui. Ma mère m'a toujours soutenu, elle m'a toujours aidé même quand ça se passait mal. Elle a toujours été là, elle m'a aidé à surmonter des épreuves. C'est ma mère, on en a qu'une. Je lui avait déjà écrit un titre, Ma vie est un jeu d'échec. C'était la veille du jour où j'ai quitté l'école. Elle était mal et ça m'a inspiré.

PB : Sur ton album, on retrouve aussi le morceau Sex Friend. Comment s'est déroulée la collaboration avec Patou d'Adict ?
M : On était en studio avec l'équipe. On avait enregistré le titre, avec seulement ma voix dessus. Mais avec du recul, on a pensé à mettre un fille dessus. On a cherché sur Youtube et on est tombé sur Adict, donc sur Patou. On a aimé la voix, le physique. Du coup, on l'a contactée. Elle a aimé le son et elle a accepté de poser sa voix dessus.

"Maitre Gims est très fort"

PB : Tu as déjà un rêve d'artiste pour un prochain duo ?
M : Jason Derulo, ce serait pas mal (rires). Chez les Français, Maitre Gims. Il est un peu comme moi au final : il rappe, il chante, il fait un peu de tout. Il est très fort, j'adore.

PB : Sur la Toile, beaucoup te comparent à M. Pokora. C'est un modèle pour toi ?
M : M. Pokora n'est pas mon modèle mais j'adore ce qu'il fait. Puis si je pouvais avoir la même carrière que lui, ce serait génial. Il a une carrière exemplaire, c'est flatteur d'être comparé à lui.

PB : Il a redonné un élan à sa carrière avec Danse avec les stars en 2011. C'est le genre de challenge qui pourrait t'amuser ?
M : Oui, j'aimerais bien participer à Danse avec les stars. Ca ne fait pas très longtemps que je danse mais dès que je suis entré dans le mouvement, j'ai aimé.

PB : Pas encore d'émission télé pour toi, mais une web-série. Tu parles de ta famille, de tes potes, de ton ex... Ca ne t'a pas dérangé de te dévoiler autant ?
M : Non. Je sais que ce qui me soutiennent aiment bien savoir ce que je fais dans le vie. Je l'ai pour eux. Ils ont bien aimé et du coup, il y a une nouvelle web-série qui va bientôt commencer. Cette deuxième saison s'intéressera au premier album, aux concerts que je donne, aux interviews...

PB : Tes fans se sont beaucoup intéressés à ton histoire avec ton ex, Margot . Elle t'a inspiré pour cet album dans lequel il est question d'amour, de rupture... ?
M : Margot a inspiré un titre en particulier. Le reste, ce sont des histoires que j'ai vécues dernièrement, avec d'autres copines. Mais elle m'a inspiré le morceau Reste avec moi.

"J'espère ne pas déraper"

PB : Ca ne t'ennuie pas que tes fans s'intéressent autant à tes histoires de coeur ?
M : Ca ne me dérange pas. Depuis le début, je m'affiche, je poste des trucs sur Facebook. C'est une habitude pour moi. Comme s'ils devaient le savoir. Je partage tout avec eux. D'ailleurs, je peux leur dire que je suis célibataire.

PB : Tu penses avoir une vie normale de jeune de 18 ans ?
M : Quand j'ai quitté les cours, je n'ai plus eu une vie normale. Mais maintenant, je pense avoir presque la même vie que d'autres : je sors, je fais du shopping, je vais en studio... Je n'ai plus une vie si différente des autres jeunes. La musique m'a permis de trouver ma place.

PB : Et que t'inspirent les artistes jeunes (Miley Cyrus, Justin Bieber...) qui dérapent un peu ?
M : Je me suis toujours dit que j'allais rester calme. J'essaierai de toujours rester moi-même, de ne pas faire de bêtises comme certains. Après, on a tous déjà fait des bêtises, moi le premier. J'ai appris de moi-même, je sais ce qu'il ne faut pas refaire. On verra, mais j'espère ne pas déraper comme certains ont pu le faire.

Ma2x, portrait en 10 questions

La chanson que tu écoutes en boucle en ce moment : Don't Tell 'Em de Jeremih ft YG et It's My Birthday de will.i.am et Cody Wise
La série qui te rend accro : Je ne regarde plus trop de séries... Mais avant je regardais Dr House avec ma mère
Le film que tu as vu 50 fois : The Town, un film de braquage. Je kiffe.
L'émission de télé que tu regardes en cachette : Tellement vrai. Je regarde les gens s'afficher. Waouh, je suis choqué parfois !
Ton appli du moment : Les classiques : Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat. J'y suis tout le temps.
La star que tu avais en poster dans ta chambre : Eminem !
Le club de foot que tu soutiens : Je ne suis pas très branché foot mais je soutiens Manchester United comme je suis à moitié anglais.
Le métier que tu aurais fait si tu n'avais pas été chanteur : Je voulais être joueur professionnel de jeux vidéo. J'étais un peu geek et je me voyais bien travailler dans le milieu des jeux vidéo.
Ton jeu vidéo préféré : J'ai plusieurs jeux vidéo préférés, en particulier les FPS : Call of Duty, Battlefield, Counter-Strike...
Ta marque de fringues préférée : Je n'ai pas de marque préférée. J'achète par rapport à mon style, à un coup de coeur, pas par rapport à la marque.

Propos recueillis par Charlotte Vaccaro. Contenu exclusif. Ne pas reprendre sans citer PureBreak.com.

News
essentielles
sur le
même thème