Le journaliste Lee Haplin est décédé durant un reportage sur les sans-abris
Etre journaliste peut comporter des risques. Si certains se font prendre en otage ou tuer pendant des reportages lors de guerre, un reporter britannique a connu une fin tout aussi tragique. Parti en immersion dans le monde des SDF, il est décédé alors qu'il dormait à l'extérieur.

Lee Haplin avait 27 ans et c'était pour décrocher une formation en journalisme proposée par Channel 4 que le jeune homme est mort la semaine dernière dans la ville de Newcastle en Angleterre.

En immersion chez les sans-abris

Pour ce reportage qu'il ne pensait pas à haut risque, le journaliste avait décidé de partir en immersion dans le monde des sans-abris alors que la température extérieure ne dépassait pas les -4°C en pleine nuit.

Dans sa vidéo à retrouver dans notre diaporama, il explique : "Je vais vivre une semaine comme un sans-abri dans la partie ouest de Newcastle. Je dormirais comme je peux, je mendierais pour de la nourriture et je ferais comme n'importe quel autre sans-abri. Je vais aussi essayer de parler au maximum de SDF possible et m'immerger dans ce mode de vie autant que je le peux".

Fin tragique

Lee Haplin n'imaginait certainement pas que son expérience se terminerait ainsi. Le jeune homme a été retrouvé mort au troisième jour de son expérience le 2 avril dernier dans un hôtel vacant. La piste privilégiée est celle de l'hypothermie.

Dans l'actualité : Du porc dans des lasagnes à l'élan chez Ikea / Un homme condamné à être paralysée par la justice en Arabie Saoudite / La remarque sexiste de Barack Obama fait du bruit / Des sous-vêtements pour lutter contre le viol en Inde