Elon Musk a forcé les employés de Tesla à arrêter le télétravail mais il avait oublié un détail
Elon Musk a forcé les employés de Tesla à arrêter le télétravail mais il avait oublié un détail
Après deux ans de pandémie et de télétravail, les employés de Tesla, la firme dirigée par Elon Musk, ont découvert en juin qu'ils n'étaient plus autorisés à bosser depuis chez eux. Une décision prise par le grand patron... mais pas vraiment réfléchie. Résultat ? Certains employés se sont retrouvés sans bureau.

Le gros fail d'Elon Musk

Elon Musk a décidé il y a quelques semaines que les employés de bureau de Tesla ne pouvaient télé-travailler que s'ils passaient au moins 40 heures par semaine dans les locaux de l'entreprise. Une chose qui, automatiquement, a mis fin au travail à distance dans l'entreprise automobile, après deux ans de télétravail suite à la pandémie de Covid-19.

Ce que le chef d'entreprise qui veut racheter Twitter n'avait pas prévu, c'est qu'au cours de ces deux années, l'entreprise a intégré de nouveaux employés et que ses effectifs sont considérablement plus importants qu'en mars 2020. Ce qui signifie que dans certains bureaux de Tesla, les employés se sont retrouvés sans poste de travail pour pouvoir travailler ou sans parking pour garer leurs véhicules, rapporte The Independent.

La plainte la plus fréquente parmi les travailleurs de Tesla qui ont dû retourner au bureau est le manque de places de stationnement. Une fois sur place, beaucoup ont aussi eu du mal à trouver un endroit convenable pour travailler, car il y avait moins de bureaux que nécessaire. Enfin, beaucoup de ceux qui ont réussi à s'installer disent que le réseau internet était si faible qu'il ne leur permettait pas d'effectuer correctement leurs tâches. Le chaos était tel que certains patrons, contre les ordres d'Elon Musk, ont été contraints de renvoyer leurs employés chez eux pour qu'ils puissent travailler dans de meilleures conditions.

>> La dyslexie a-t-elle sauvé l'humanité ? C'est la théorie scientifique du moment <<

Deux fois plus d'employés chez Tesla en deux ans

Selon les données de Statista, en deux ans de pandémie, Tesla aurait doublé ses effectifs. En décembre 2019, elle comptait 48 000 employés, un chiffre qui au cours du même mois de l'année suivante est passé à 99 000 travailleurs. Beaucoup d'entre eux sont des opérateurs pour son réseau croissant de gigafactories, mais une autre partie importante sont des employés de bureau qui ont en grande partie télétravaillé depuis qu'ils ont rejoint l'entreprise.

Les bureaux de Tesla, en revanche, semblent n'avoir peu - voire pas - changé ces deux dernières années car, entre autres, il n'était pas nécessaire d'effectuer des modifications, beaucoup d'employés travaillant à distance. La mesure décrétée par Elon Musk semble avoir été une surprise même pour les dirigeants de l'entreprise, qui n'ont pas eu assez de temps pour adapter les installations à la nouvelle réalité de leur main-d'oeuvre.

Guerre contre le télétravail

Début juin, Elon Musk a envoyé une communication interne à ses employés, les informant que le travail à distance n'était plus considéré comme acceptable dans l'entreprise et que, pour y avoir droit, les employés devaient passer au moins 40 heures par semaine au bureau. De même, il a montré la porte de sortie à ceux qui n'étaient pas d'accord avec cet ordre.

Mécontent, il a également déclaré sur son compte Twitter que les travailleurs qui ne voulaient pas retourner au bureau "devraient faire semblant de travailler ailleurs", précisant qu'il considérait le télétravail comme improductif.

Cet article a été écrit en collaboration avec Xataka, nos collègues espagnols.