Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Annabelle, un film inspiré d'une histoire vraie
Annabelle, un film inspiré d'une histoire vraie
C'est le 8 octobre prochain que sortira le film Annabelle au cinéma. Et si la bande-annonce est aussi terrifiante que la poupée en elle-même, ce que l'on sait moins c'est que cette histoire... n'est pas totalement fictive. Au contraire, elle est fortement inspirée d'une histoire vraie, une nouvelle fois vécue par les cultissimes Ed et Lorraine Warren.

Une histoire vraie flippante

Après avoir découvert cette histoire, vous n'approcherez plus jamais une personne se prénommant Annabelle et vous brûlerez la moindre poupée se plaçant sur votre chemin. Libre à vous d'y croire ou non, mais croyez-nous, ces deux petites précautions ne pourront jamais vous faire de mal, elles...

Tout débute en 1970. Alors que Donna s'apprête à partir dans le Connecticut avec sa colloc Angie, sa mère décide de lui offrir un étonnant cadeau afin qu'elle continue de penser à elle. Quoi donc ? Une poupée de la marque Raggedy Ann. Une jolie attention ? Oui... si la mère souhaitait signer l'arrêt de mort de son enfant.

Une poupée hantée

En effet, peu de temps après leur arrivée à l'université, les deux collocs découvrent d'étranges choses dans leur chambre. Non seulement la poupée est plusieurs fois retrouvée à différents endroits de la pièce, mais surtout, différents appels à l'aide écrits par une enfant sont découverts dans le dortoir. De quoi (logiquement) inquiéter les deux jeunes femmes et leur donner l'idée de... contacter un médium. Oui, c'est apparemment plus simple que de jeter la poupée et changer de chambre.

Résultat ? Ce dernier affirme que la poupée est hantée par un terrible esprit. Lequel ? Celui de la jeune Annabelle Higgins, 7 ans, retrouvée morte dans un champs à quelques mètres de la résidence. Cependant, alors que tout être humain normal se serait ENFIN décidé à déménager, Donna préfère la garder avec pour objectif de calmer cet esprit tourmenté. Bien lui en a pris ? Pas du tout, ce dernier s'en prenant ensuite physiquement à l'une de ses amies en tentant de l'étrangler et la tuer. On a connu mieux comme soirée pyjamas...

Les Warren contre-attaquent

Lassées d'être dépassées par la situation, les deux étudiantes se décident finalement à (non, pas jeter la poupée, ça serait trop simple) contacter Ed et Lorraine Warren, les chasseurs d'esprits les plus connus et badass du pays (Conjuring, c'est eux). Au programme ? Ces derniers font passer le médium pour un guignol en affirmant que ce n'est pas la poupée qui est hantée par l'esprit d'Annabelle, mais tout simplement l'appart par un démon bien sadique et méchant. Oui, d'après le couple, ce dernier a pour objectif de squatter le corps d'un humain après l'avoir bien affaibli. La routine en enfer. C'est ainsi que le duo contact un bon prêtre afin d'exorciser les lieux et redonner une vie normale et sans danger à Donna.

Une conclusion mortelle

Tout est bien qui finit bien ? Pas tout à fait. Alors que les Warren ont choisi de rapporter la poupée dans leur célèbre musée et de l'enfermer dans une boîte bénie par un prêtre, la malédiction d'Annabelle n'a jamais cessé de frapper. Dernière preuve en date ? La triste mésaventure d'un couple. Tandis que le jeune homme souhaitait impressionner sa copine en narguant la poupée et en tapant sur sa boîte, ce dernier a finalement trouvé la mort lors d'un accident de moto... sur le chemin du retour. Coïncidence ? Vraiment ?

Annabelle sortira le 8 octobre prochain au cinéma.

Annabelle, la vraie
Annabelle, la vraie
Bande-annonce du film Annabelle
News
essentielles
sur le
même thème