Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Le couperet vient de tomber. Suite au rejet des offres de reprises du groupe, le tribunal de commerce de Paris vient de prononcer officiellement, ce lundi 17 juin, la liquidation judiciaire de Virgin Megastore. A moins d'un rebondissement de dernière minute, l'enseigne est vouée à une fermeture définitive avant de disparaître définitivement dans les prochaines semaines.

Les Virgin Megastore vivent officiellement leurs derniers instants. Malgré l'occupation de la boutique des Champs-Elysées par des salariés, le tribunal de commerce de Paris, qui avait rejeté les deux dernières offres de reprises du groupe lundi dernier, vient de placer l'enseigne en liquidation judiciaire ce lundi 17 juin. Ce sont 960 salariés - dont certains avaient exprimé leur mécontentement face au déstockage massif de plusieurs boutiques - qui sont visés par cette décision sonnant le glas de leurs emplois.

8 millions d'euros d'aide

Les employés de Virgin ont désormais les yeux rivés vers le comité d'entreprise du 24 juin prochain, chargé de déterminer les modalités du plan social visant à les aider à retomber sur leurs pieds. D'après les premières informations communiquées, ce plan bénéficierait d'un budget de 8 millions d'euros (et non de 15 millions, comme le souhaitaient les salariés). Catherine Mondollot, PDG de Virgin, a en tout cas expliqué chercher "le meilleur plan social" possible, espérant notamment soulever "8 000 euros par personne".

Les syndicats réagissent

La réaction des syndicats est également attendue au tournant. Ils se rendront d'ailleurs mercredi prochain au Ministère de la Culture afin de demander la mise en place d'une "cellule de reclassement pérenne pour le secteur culturel". Leur objectif serait d'assurer la pérennité d'autres enseignes culturelles comme la FNAC, elle aussi menacée par un plan social sans précédent. Le marché de la culture va décidément mal en France.

News
essentielles
sur le
même thème