Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Les offres de reprise de Virgin ont été rejetées par le tribunal de commerce ce lundi 10 juin
Les offres de reprise de Virgin ont été rejetées par le tribunal de commerce ce lundi 10 juin
Les boutiques Virgin Megastore sont-elles vouées à disparaître ? C'est en tout cas le destin funeste qui se profile pour l'enseigne, menacée de liquidation judiciaire. Le tribunal de commerce de Paris a rejeté ce lundi 10 juin les principales offres de reprise du groupe.

Depuis le 14 janvier dernier, Virgin Megastore est en redressement judiciaire, sous la coupe d'une période d'observation de quatre mois par le tribunal de commerce. En conséquence, un déstockage massif avait été organisé, agaçant au passage les salariés de l'enseigne. Pour survivre, Virgin se devait donc de trouver un repreneur à condition "que soient privilégiées les offres les mieux disantes en matière sociale".

Les offres de reprise rejetées

Le couperet vient de tomber. Les deux offres de reprise proposées jusqu'à présent, l'une par le spécialiste des loisirs créatifs Cultura et l'autre par Vivarte, grand groupe possédant notamment plusieurs enseignes de prêt-à-porter et chaussures (André ou La Halle pour ne citer qu'eux) viennent d'être rejetées par le tribunal de commerce de Paris, ce lundi après-midi.

La liquidation judiciaire inévitable

Une audience sera ainsi organisée le 17 juin prochain à 14h afin d'établir les conditions dans lesquelles se déroulera la liquidation judiciaire de Virgin, ce que craignait le plus les salariés du groupe. Et pourtant, les syndicats de l'enseigne avaient eux aussi répondu favorablement au rejet de ces deux propositions de reprise, "les jugeant insuffisantes ou trop imprécises" rapporte l'AFP. Ca sent le roussi.

A lire aussi : Virgin : les hôtesses protestent contre leur uniforme trop sexy / Richard Branson : le big boss de Virgin se transforme en femme

News
essentielles
sur le
même thème