Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Tristan Lopin : harcèlement, télé-réalité, complexe.. l'humoriste se confie (Interview)
Vie sentimentale, relations entre humoristes, harcèlement, complexe... S'il s'est confié sur son expérience dans une interview accordée à Purebreak, Tristan Lopin en a profité pour donner son avis sur les candidats de télé-réalité ainsi que leurs placements de produits sur Instagram... et l'humoriste ne mâche pas ses mots !

En intégrant une école de cinéma, Tristan Lopin se destinait à devenir réalisateur. Pourtant, c'est vers l'humour qu'il se dirige en 2015 et monte son premier spectacle "Tristan Lopin pense comme une nana". Mais c'est surtout grâce à sa page Facebook (110 000 abonnés) et sa chaîne Youtube (35 600 abonnés) qu'il se fait connaître. S'il fait rire par son autodérision, son personnage est aussi très attachant et a su séduire les internautes.

Pourtant, se lancer dans l'humour n'est pas forcément aussi facile que l'on peut le croire, comme il nous l'a confié dans une interview accordée à Purebreak, à l'occasion de la sortie de son livre "Ma psy préfère mon ex", sorti le 20 septembre dernier et dans lequel il se confie sur sa vie sentimentale. D'ailleurs, où en est-il après sa rupture avec Clément ? Est-il toujours célibataire ? S'il reste mystérieux sur cet aspect, il l'est beaucoup moins concernant des sujets plus sérieux comme sa sexualité, son coming out ou encore le harcèlement dont il est victime.

"J'avais l'impression que mon cerveau avait été aspiré par la télé"

Qu'il parle de sujets importants ou d'autres plus légers, Tristan Lopin garde toujours sa meilleure arme : l'humour. Il n'hésite d'ailleurs pas à se moquer des candidats de télé-réalité qui, selon lui, "jouent les mecs cons comme leurs pieds". "Je trouve ça assez insupportable et ils gueulent tout le temps. J'avais l'impression que mon cerveau avait été aspiré par la télé. Ils sont là pour faire des buzz autour du vide, c'est quand même très violents.", ajoute-t-il, regrettant les débuts de la télé-réalité.

Outre leurs passages TV, il dénonce leurs placements de produits : "avoir 500 000 followers et vendre du charbon en story sur Instagram, je trouve ça très violent pour l'estime de soi quand même !", rigole-t-il. Une chose est sûre : Tristan n'a pas sa langue dans la poche !

Pour rappel, Tristan Lopin joue son one-man-show Dépendance affective du jeudi au samedi au théâtre Trévise à Paris, jusqu'au 5 janvier 2019. Foncez !

Propos recueillis par Marion Poulle. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com

News
essentielles
sur le
même thème