Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Monsieur Poulpe présente la météo du Grand Journal avec Alison Wheeler
Monsieur Poulpe présente la météo du Grand Journal avec Alison Wheeler
Entre deux sketchs délirants au Grand Journal de Canal+, Monsieur Poulpe était invité, le 6 décembre dernier, sur la scène du Montreux Comedy Festival. A cette occasion, le YouTuber du Studio Bagel s'est attardé sur sa récente notoriété auprès du 20 Minutes suisse. Un entretien durant lequel l'humoriste a révélé avoir commencé sa carrière comme graphiste... pour des sites pornographiques.

Après animateur sur la chaîne geek NoLife, acteur dans la série Nerdz et YouTuber au sein du Studio Bagel, c'est en Miss Météo du Grand Journal, aux côtés de la pétillante Alison Wheeler, que Monsieur Poulpe fait sensation à la télé. C'est pourtant bien loin de l'humour et la comédie que la nouvelle coqueluche de Canal+ a débuté sa carrière, comme il l'a révélé au 20 Minutes suisse à l'occasion de son passage au Montreux Comedy Festival.

"J'ai fait beaucoup de sites pornos"

Interrogé sur ses affinités artistiques, l'humoriste explique ne pas avoir toujours vécu grâce à ses vannes. "Avant de vivre de la comédie et de l'écriture, j'étais graphiste web", confie-t-il au journal helvète. Ses clients originaux ? "J'ai fait beaucoup de sites pornos et j'ai travaillé pour la gendarmerie." Un job qui ne lui a finalement pas convenu. "Je me suis dit il y a un an que je ne savais vraiment pas faire autre chose qu'écrire des blagues et de les jouer", ajoute-il.

La célébrité ? Très peu pour Monsieur Poulpe

Une reconversion heureuse, le comique ne quittant plus les écrans - de télé ET d'ordinateur. Monsieur Poulpe ne se considère pas pour autant comme une star. "Je ne fais pas ce métier pour [la célébrité], ni pour l'argent. Je le fais pour créer, j'en ai besoin. Tant mieux si je gagne de l'argent avec, ça m'arrange. [...]. Je ne vais pas dans les soirées people dans lesquelles il faut se montrer. J'esquive même un peu tout ça, parce que ce n'est pas mon truc."

Après YouTube et la télé, la radio ?

Toujours en quête de nouvelles expériences, le jeune homme de 33 ans se verrait désormais bien à la radio. En attendant que cela arrive, le vidéaste fait attention à sa réputation. "Je fais gaffe et je m'intéresse à ce que les médias disent de moi, surtout pour voir l'image que je donne. Je sais que je peux paraître un peu bizarre, un peu désabusé et je-m'en-foutiste et j'essaie de faire attention à ça." C'est pourtant cette image qui lui a permis de se démarquer.

A lire aussi : La Ferme Jérôme : le bêtiser délirant de ses Tutos lâché sur Facebook

News
essentielles
sur le
même thème