Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Juliette Katz (Coucou les girls) : "j'étais très en colère contre les youtubeuses beauté"
Juliette Katz (Coucou les girls) : "j'étais très en colère contre les youtubeuses beauté"
A l'occasion de la diffusion du film "Moi, grosse" ce mercredi 15 mai 2019 sur France 2, dans lequel elle tient le rôle principal, Juliette Katz, de la chaîne Youtube Coucou les girls, s'est confiée sur l'importance que celui-ci avait pour elle et en a profité pour pousser un coup de gueule contre l'image de la femme donnée par les youtubeuses beauté.

Soirée spéciale grossophobie sur France 2. Ce mercredi 15 mai 2019, la chaîne diffuse le téléfilm "Moi, grosse", suivi d'un débat sur le thème "Souffrir d'être gros". Un film important pour la YouTubeuse Juliette Katz, de la chaîne Coucou les girls, l'actrice principale, qui souhaite faire évoluer les mentalités. "C'est un film de société, c'est très important pour moi.", a-t-elle confié dans une interview accordée à 20 minutes. "J'aimerais que ça ouvre un peu les esprits. Que ça questionne des personnes qui se sont fait insulter ou qui insultent. Ce n'est pas du tout un film où on dit : "Soyons obèses et soyons heureux". C'est sur toutes les discriminations avec Raphaëlle qui est traitée de grosse, Judith de salope... C'est important aussi de faire comprendre que quand on est gros, ce n'est pas juste parce qu'on a la flemme, qu'il y a plein de problèmes médicaux différents qui peuvent conduire à l'obésité. Il faudrait qu'il y ait une prise de conscience."

Son coup de gueule contre les youtubeuses beauté

Une interview durant laquelle elle a poussé un coup de gueule contre les youtubeuses beautés, qui, selon elle, nuisent à l'image de la femme : "elles renvoient une image de la femme un peu biaisée. Au départ, il n'y avait que des nanas vachement maquillées, avec un super beau fond, un décor magnifique, qui font des mimiques. Ça me faisait chier. Au-delà de moi, beaucoup d'adolescentes s'identifiaient à ça. Et ce culte du parfait, je le trouvais dangereux." Si elle avoue avoir été en colère contre elles, elle affirme ne plus l'être aujourd'hui et veut juste faire passer un message : "Ce que j'aime proposer, c'est dire que cette notion d'identification à l'autre est dangereuse. Mais c'est la même chose pour les gens qui s'identifient à moi.".

Juliette n'a pas fini de faire parler d'elle. Ce 16 mai 2019 sort son livre "T'es bonne bébé", sur l'amour de soi, qu'elle aborde à travers des notions telles que : le corps, l'audace, le regard des autres, la sexualité, la bienveillance, et bien sûr, l'impact d'Internet sur le regard que l'on porte sur soi.

News
essentielles
sur le
même thème