Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Julien Bert furieux, il se défend : "Je ne suis pas un passeur de drogue, vous êtes fou"
Julien Bert furieux, il se défend : "Je ne suis pas un passeur de drogue, vous êtes fou"
Après son violent coup de gueule sur Instagram, Julien Bert s'est une nouvelle fois défendu face aux accusations selon lesquelles il serait impliqué dans un trafic de stupéfiants. L'ex-candidat des Marseillais Asian Tour dément formellement cette histoire tout comme le fait qu'il a été condamné à deux ans de prison ferme : "la sanction c'est même pas ça."

Fin 2014, Julien Bert s'est retrouvé accusé "d'importation et détention de stupéfiants à l'international et association de malfaiteurs" : il a été placé en garde à vue avant de passer par la case prison en 2015. Suite à cette affaire (il aurait transporté une valise remplie de drogues à l'aéroport de Punta Cana), l'ex de Milla Jasmine s'est présenté au tribunal correctionnel de Paris en avril 2019, mais ce n'est que le 7 mai que le verdict a été rendu : il est condamné à deux ans de prison, dont six moi avec sursis, et une amende de 20 000 euros.

"Renseignez-vous sur l'affaire"

Par contre, ce jugement ne veut pas dire que Julien Bert ira forcément derrière les barreaux : il peut obtenir un aménagement de peine. Le candidat n'a donc pas hérité de deux ans de prison ferme comme l'ont rapporté certains médias : "Maintenant, vous avez bien compris que je ne suis pas en prison comme certains médias l'affirment haut et fort (...) La sanction que j'ai eu par le tribunal ne regarde que moi et ma famille, aucun respect", s'est énervé l'ex de Carla Moreau sur Instagram.

Toujours très en colère, Julien Bert s'est une nouvelle fois défendu face à sa condamnation tout en s'en prenant au Progrès : "Quand c'est me courir après pour avoir une interview, là vous êtes forts. Je l'ai fait, j'ai ét"é cool (...) Mais derrière, sauter sur la moindre sombre merde pour me salir, me rabaisser. Vous n'avez pas d'éthique, pas de visage. Et dire que j'ai transporté de la drogue. Jamais de la vie. Renseignez-vous sur l'affaire. Je ne suis pas un passeur de drogues. J'ai juste trainé avec des personnes avec qui il ne fallait pas traîner à un certain moment. Ni de loin, ni de près, j'ai touché à de la drogue. Bande de cons."

"C'est pas ça la sanction"

Le pote de Julien Tanti balance ensuite : "Et ce matin ma grand-mère qui m'appelle en panique. Vous faites peur à tout le monde en mettant en gros 'prison ferme'. Déjà c'est pas ça la sanction alors arrêtez de jouer sur les mots. Tout ça pour faire vendre. Vous avez pas honte, vous me dégoûtez (...) A vous écouter je suis en prison, je suis en prison là ? Elles sont belles les couettes en prison. Arrêtez de jouer sur les mots pour vendre de la m*rde, pensez aux impacts que ça peut avoir. Vous avez fait de la peine à ma grand-mère."

Un discours qui a le mérite d'être clair. D'ailleurs, d'après les infos de TV Mag, Julien Bert compte faire "appel de sa condamnation" et "s'il n'a pas été incarcéré au moment du rendu du jugement, c'est parce qu'il n'y a pas eu de mandat de dépôt." Le média explique ensuite qu'il devrait prochainement recevoir "une convocation de l'établissement pénitentiaire".

News
essentielles
sur le
même thème