Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Hugo Travers en interview : "Pour moi, l'affaire Fillon, c'est Secret Story !"
Hugo Travers en interview : "Pour moi, l'affaire Fillon, c'est Secret Story !"
A seulement 19 ans, Hugo Travers s'est placé comme le youtubeur politique incontournable chez les jeunes, via sa chaîne HugoDécrypte. A tel point que cet étudiant de Sciences Po a été recruté par LCI afin de décrypter l'élection présidentielle, dès le 26 février 2017. En exclusivité, il s'est confié à PureBreak.

PRBK : Tu as été recruté par LCI pour présenter une chronique politique hebdomadaire, comment s'est passé le recrutement ?

Hugo Travers : Très bien, je suis extrêmement content de rejoindre la chaîne ! J'étais invité début janvier de LCI pour parler de ma chaîne. Dans la foulée, Adrien Gindre (chef du pôle France de LCI) m'a contacté pour voir ce que l'on pouvait imaginer entre LCI et la chaîne. Et quelques jours après, c'était conclu.

Comment ça va se passer ?

Concrètement, LCI diffusera à l'antenne mes décryptages et interviews de candidats, vidéos qui seront diffusées par ailleurs sur LCI.fr et ma chaîne YouTube.

Cet exercice se poursuivra jusqu'aux élections législatives. La chaîne t'a-t-elle déjà proposé quelque chose pour après ? Sur quel type d'émission aimerais-tu bosser ?

On n'a pas encore évoqué l'après-présidentielle, non, il y a déjà suffisamment de choses à gérer pour le moment. J'aime beaucoup ce que peut faire Yann Barthès dans Quotidien sur TMC ! Après, je ne vois pas ma chaîne YouTube comme un tremplin vers des médias plus traditionnels, TV notamment. Si j'ai accepté LCI, c'est aussi parce qu'ils me permettraient de poursuivre (et même développer) ma chaîne YouTube ! Ma chaîne YouTube est et restera ma priorité !

Tu as promis plein de nouveautés spécialement pour ta chaîne. Tu peux nous en dire plus ?

Si le temps me le permet, je vais lancer à priori des séries de lives dans les jours à venir ! Le décryptage des programmes des candidats va aussi débuter très bientôt. Enfin, les interviews des candidats devraient reprendre dans les jours à venir. Bref, un programme assez riche pour la présidentielle !

C'est un exercice assez différent de YouTube, qu'est-ce qui change ? N'as-tu pas peur d'avoir moins de libertés que sur le web ?

Finalement, c'est un exercice assez similaire : LCI m'a laissé une liberté dans le choix des sujets, et la façon de les traiter. Au final, ça ne change pas mon contenu ! Pour le live présidentiel, c'est forcément quelque chose de nouveau, ma première émission en plateau en tant que "chroniqueur" et non invité, mais je suis confiant !

Comment fais-tu pour gérer les deux, en plus de tes études ?

Honnêtement, ce n'est pas simple ! Les nuits sont forcément plus courtes que l'an dernier, mais j'arrive à me laisser du temps pour moi-même malgré tout, et ça reste gérable. Je me dis que c'est la présidentielle, c'est un contexte particulier, et puis même si c'est prenant, ça demeure passionnant et je ne regrette à aucun moment !

Comment expliques-tu le taux d'abstention important chez les jeunes ?

Je ne pense pas que ce soit un désintérêt pour la politique, mais surtout un rejet des politiques. A ma modeste échelle, j'essaie de réduire l'abstention en informant et en attisant la curiosité. Mais ça ne changera fondamentalement pas grand chose tant que les politiques entretiennent ce rejet par leurs actions.

C'est une tendance réversible selon toi ?

Oui, mais ça ne changera fondamentalement pas grand chose si les politiques entretiennent ce rejet par leurs actions.

Hugo Travers (HugoDécrypte) : si l'affaire Fillon était une émission ? "ce serait Secret Story"

Quel est ton secret pour que les jeunes s'intéressent à la politique sur ta chaîne ou sur LCI ?

Mêler un format que les jeunes connaissent (YouTube) à un traitement à l'approche "journalistique" et "objective" de l'actualité. Et puis, surtout, un gros travail d'écriture pour que les sujets soient compréhensibles au plus grand nombre ! Ça vaut pour les vidéos de décryptages et les interviews de candidats.

N'as-tu pas peur de les influencer avec tes propres opinions ?

C'est la raison pour laquelle je tiens au caractère un maximum objectif de mes vidéos ! Je ne suis pas opposé en soit aux vidéos d'opinion, mais je pense qu'il est important d'avoir un contenu avec une approche plus neutre.

D'ailleurs, tu vois qui au deuxième tour des présidentielles ?

J'en ai absolument aucune idée, honnêtement. On n'est pas à l'abri de surprises, mais la présence de Marine Le Pen au second tour me semble quasiment inévitable. Pour le reste, je ne me risquerai pas aux pronostics. On a bien vu à quel point tout peut changer d'un jour à l'autre. Cette présidentielle est absolument unique et imprévisible.

Que penses-tu des politiques qui se lancent sur YouTube ?

Mélenchon s'en sort très très bien. C'était le premier, il a osé produire du contenu réellement dédié à YouTube, ça a payé. C'est difficile d'évaluer le réel impact de ce genre de chaînes YouTube sur la mobilisation de l'électorat. Mais je pense que Mélenchon a réussi à attirer des jeunes qui ne s'intéressaient pas forcément à l'actualité avant, et en soit c'est intéressant.

Et pour Philippot ?

Pour Philippot, ça peut paraître davantage "fake" à certains moments, je pense surtout que c'est dû au fait que Mélenchon est devenu comme un "étalon de mesure" des politiques sur YouTube : tout ce qui s'en démarque est critiqué.

Pour toi, c'est qui le patron de l'interview politique ?

Honnêtement, mon préféré se retrouve surtout à l'étranger : j'aime beaucoup ce que fait Ezra Klein chez Vox. Il parle du fond, c'est sérieux, c'est bien construit, j'aime beaucoup.

Si l'affaire Fillon était une émission de télé, ça serait plutôt : "Tout le monde veut prendre sa place", "Le maillon Faible", "Secret Story", ou "Qui veut gagner des millions" ?

Ahahahahaha. Pas "Tout le monde veut prendre sa place", parce qu'honnêtement je ne suis pas certain que tout le monde rêve de remplacer Fillon. "Qui veut gagner des millions" pourquoi pas, mais pour moi ce serait surtout "Secret Story" !

Si cette campagne présidentielle était une série, ça serait plutôt Scandal, House of Cards, The Walking Dead ou Game of Thrones ?

Incontestablement, House of Cards. Je suis certain que les scénaristes de la série suivent ce qui se passe en ce moment chez nous, ça doit être une sacré source d'inspiration ! Et puis apparemment, François Fillon est fan de House of Cards, ce qui expliquerait certaines choses...

Propos recueillis par Marion Poulle. Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer Purebreak.com.

News
essentielles
sur le
même thème