Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Début de semaine tendu sur la scène internationale. Alors que ce lundi 15 avril marque l'anniversaire de Kim Il-sung (fondateur de la Corée du Nord), les Etats-Unis et leurs alliés craignent que Pyongyang "fête" cet événement spécial avec un tir de missile. Pendant ce temps-là, à Dublin, Kim Jong-un, actuel dictateur de la Corée du Nord, a été moqué dans un graffiti en mode Austin Powers. Groovy, baby !

Après des mois de menaces nucléaires, la Corée du Nord va-t-elle effectuer un tir de missile ce lundi 15 avril ? C'est la crainte des Etats-Unis qui, via son secrétaire d'Etat John Kerry, tentent de calmer le jeu.

Un anniversaire fêté par un tir ?

Fondateur de la Corée du Nord, Kim Il-sung aurait fêté aujourd'hui son 101ème anniversaire. Et alors que Pyongyang a célébré ce "jour du soleil" en grandes pompes, la Corée du Sud, sans arrêt provoquée par son voisin, est restée sur ses gardes. "L'armée ne relâche pas sa vigilance concernant les activités de l'armée du Nord", a indiqué un porte-parole du ministère de la Défense sud-coréen.

Le monde entier continue de craindre le pire de la Corée du Nord. En visite en Asie, John Kerry, secrétaire d'Etat américain, a donc cherché à apaiser les tensions. Hier à Tokyo, il a notamment déclaré : "Les Etats-Unis restent ouverts à des négociations honnêtes et crédibles sur la dénucléarisation". Et d'ajouter : "mais la balle est dans le camp de Pyongyang".

Un graffiti moqueur à Dublin

Les menaces de la Corée du Nord ne font pas seulement réagir la communauté internationale ou encore Anonymous, elles inspirent aussi les artistes. A Dublin, un graffiti signé Solus a amusé tous les passants. Il montre le dictateur Kim Jong-un en mode Dr Evil, le grand méchant (bouffon) d'Austin Powers. Aux côtés de son "mini-me", le chef de la Corée du Nord est plus ridicule que terrifiant. Pour une fois.

News
essentielles
sur le
même thème