Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Un peu de sang neuf dans l'univers cinématographique de Marvel ! Présenté dans Captain America : Civil War, T'Challa aka Black Panther débarque en solo au cinéma le 14 février. PRBK a pu voir le film porté par Chadewick Boseman avec un peu d'avance. Voici ce qu'on en a pensé.

Black Panther, ça raconte quoi ?

Peu de temps après les événements de Captain America : Civil War et la mort de son père, T'Challa (Chadewick Boseman) est de retour chez lui au Wakanda, nation africaine aux technologies avancées qui cache un trésor, le vibranium, un métal précieux. L'héritier au trône va faire face à une nouvelle menace quand Ulysses Klaue (Andy Serkis), un contrebandier qui avait dérobé du vibranium (métal précieux qui n'existe qu'au Wakanda), 30 ans auparavant. Ce dernier s'est allié à Killmonger (Michael B. Jordan), un ancien soldat américain. La survie du Wakanda est plus que jamais en jeu...

La bande-annonce de Black Panther

Un héros et un univers solide

Depuis quelques années, Marvel semble avoir trouvé un bon équilibre entre suites et nouveaux héros. Présenté dans Captain America : Civil War (comme le nouveau Spider-Man), Black Panther arrive donc en solo et ses débuts sont plutôt très positifs. D'abord parce que son univers nous emmène loin de celui qu'on a connu grâce à Avengers. Direction le Wakanda, pays africain bien plus avancé qu'il n'y paraît grâce à un métal précieux jalousement gardé. Côté visuel, le réalisateur Ryan Coogler nous en met plein la vue.

Mais c'est aussi par ses personnages que Black Panther se distingue. Même si T'Challa peut parfois paraître un peu froid et stoïque, il est entouré de personnages secondaires bien développés comme sa soeur Shuri (Letitia Wright), son ancienne compagne Nakia (Lupita Nyong'O) ou Okoye (Danai Gurira). On a également beaucoup apprécié la prestation de Michael B. Jordan qui joue le "méchant" Killmonger. L'acteur vu au cinéma dans Creed s'impose non seulement grâce à son physique mais aussi à son charisme.

Black Panther : des personnages solides
Black Panther : des personnages solides

Autre point appréciable : le fait qu'aucun autre héros de la franchise ne soit présent dans ce premier film solo. Si Spider-Man avait un peu pâti de la trop grosse présence d'Iron Man, Black Panther prouve qu'il n'a pas besoin d'un Avenger pour fasciner le public. Martin Freeman déjà présent dans Captain America 3 dans le rôle de Everett K. Ross est au casting du film mais son rôle est loin de faire de l'ombre à Chadewick Boseman.

Seul petit bémol (car il en faut bien un) : le manque cruel d'originalité côté scénario. Beaucoup trop d'éléments de l'action sont prévisibles ce qui gâche un peu le plaisir. S'il n'est peut-être pas le meilleur Marvel comme le laissait entendre la presse américaine, Black Panther est tout de même un divertissement à la hauteur de nos attentes.

News
essentielles
sur le
même thème