Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Bientôt la fin de Youtube ? DocSeven, Le Tropeur... les youtubers se mobilisent avec #saveyourinternet
Bientôt la fin de Youtube ? DocSeven, Le Tropeur... les youtubers se mobilisent avec #saveyourinternet
#saveyourinternet. L'appel de Suzanne Wojcicki, la PDG de Youtube, à se mobiliser contre l'article 13 prévoyant de renforcer le contrôle des oeuvres protégées par le droit d'auteur a été entendu. De nombreux vidéastes ont partagé leur mécontentement et la pétition en ligne a receuilli plus de 2 millions de signatures !

#saveyourinternet. C'est avec ce hashtag que Suzanne Wojcicki, la PDG de Youtube appelait en octobre dernier les vidéastes à se mobiliser contre la réforme du droit d'auteur. Pour rappel, cet article 13 prévoit de renforcer le contrôle des oeuvres protégées par le droit d'auteur en exigeant que les sites de partage de contenu (réseau social, service de vidéo en ligne) déploient une technologie qui filtre automatiquement les contenus protégés. Impossible à mettre en place selon Romain Cabrolier, manager partenariats contenus chez Youtube : "400 heures de contenus sont uploadés chaque minute sur YouTube : impossible pour YT d'être tenu responsable de toutes les atteintes potentielles au copyright. Content ID ne couvre pas tout ce que demande l'Article 13 tel qu'il est écrit aujourd'hui.".

2 millions de signatures !

Un appel entendu par de nombreux youtubeurs, qui ont exprimé leur mécontentement. "Des millions de chaînes sont actuellement menacées par l'article 13.", alerte Mathsefaitdesfilms. William, alias DocSeven, résume la situation : "Concrètement, les plateformes comme Youtube seront tenues responsables du vol de contenu ou de l'utilisation illicite de marques, or puisque youtube ne peut pas contrôler si toutes les marques présentes dans une vidéos ont donné leur accord, ils bloqueront la vidéo."

De son côté, le Tropeur regrette que : "Ce qui est chiant avec l'Article 13, c'est qu'il défend de bonnes choses. Il les défend juste mal, et c'est les créateurs qui vont morfler alors que le texte est sensé protéger leurs droits." Nombreux dénoncent le manque "de liberté sur internet" si cet article est voté. Une pétition en ligne a même recueilli près de 2 millions de signatures ! Mais cela sera-t-il suffisant à faire plier le Parlement européen ?