Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Bandersnatch (Black Mirror) : le créateur s'en prend aux fans qui n'ont pas aimé l'épisode
Bandersnatch (Black Mirror) : le créateur s'en prend aux fans qui n'ont pas aimé l'épisode
Le créateur de Bandersnatch n'a pas choisi la meilleure solution au moment de répondre à une question concernant l'épisode spécial de Black Mirror. En voulant défendre son concept, il s'est surtout montré hautain et méprisant à l'encontre de ceux qui ne l'ont pas aimé.

Un épisode qui ne fait pas l'unanimité

Avec l'épisode Bandersnatch, l'équipe créative de Black Mirror a tenté un pari : celui de rendre les téléspectateurs actifs durant le visionnage d'une histoire plutôt que de les laisser passifs sur leur canapé. En effet, l'intrigue proposait aux fans de choisir différentes options au cours du développement afin d'avoir un pouvoir décisionnaire sur l'avenir du personnage principal.

Une expérience originale et intrigante qui a cependant déstabilisé de nombreuses personnes. Si la majorité du public semble avoir apprécié le concept et reconnait l'incroyable travail réalisé en coulisses, cet épisode n'a cependant pas provoqué le même enthousiasme que les précédents. Que ce soit sur les blogs ou réseaux sociaux, on peut notamment y découvrir des critiques moins tendres avec la série qu'habituellement.

Le créateur répond aux fans de la série

De quoi décevoir Charlie Brooker, le créateur de Black Mirror et co-scénariste de 'Bandersnatch' ? Totalement. S'il a confessé au Huffington Post sa fierté d'avoir vu ce concept être réellement utilisé par les fans : "Plus de personnes ont été au bout que ce que j'aurais pu imaginer, je pensais que la plupart se seraient arrêtées à environ 20%", il a également confessé avoir des regrets vis-à-vis de leurs réactions.

Malgré un bilan utile "C'est intéressant de voir de telles réactions différentes provenant de différentes personnes, notamment basées sur leurs attentes ou envies", il semble avoir beaucoup de mal à digérer un certain manque de compréhension : "Certains se disent 'Oh, je suis une merde à ça' et on leur dit 'Non non, c'est normal, on l'a imaginé pour que vous vous trompiez'. On tente de vous faire échouer plusieurs fois afin de vous forcer à recommencer. Il y a aussi des personnes qui disent 'Je ne veux pas prendre de décisions', 'Je ne veux pas être mêlé à ça'... et bien allez vous faire voir alors. Faites autre chose. Et puis il y a ceux qui disent 'Oh, c'est trop simple comme jeu' ou 'Les jeux vidéo l'ont déjà fait avant'. Et bien, on n'est pas sur une plateforme de jeux vidéo, c'est Netflix. Je sais ce qu'est un jeu vidéo, merci".

Une réponse hautaine qui ne devrait pas aider l'épisode à retrouver grâce auprès du public.

News
essentielles
sur le
même thème