Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

C'est le grand jour : ce mercredi 21 décembre, l'adaptation tant attendue du jeu Assassin's Creed portée par Michael Fassbender débarque en salles. Mais que vaut le film ? Voici notre avis et on vous prévient : on a jamais joué au célèbre jeu d'Ubisoft.

Assassin's Creed, ça raconte quoi ?

Cal Lynch (Michael Fassbender) est condamné à mort et exécuté après avoir été reconnu coupable d'homicide volontaire. Alors qu'il devrait être mort, il se réveille dans un étrange centre de réhabilitation dirigé par Sofia Rikkin (Marion Cotillard) et son père (Jeremy Irons). Il apprend qu'il est le descendant d'une lignée d'Assassins et que grâce à l'Animus, il peut se remémorer les souvenirs de son ancêtre Aguilar, qui a vécu au temps de l'Inquisition espagnole en 1492. Sa mission ? Retrouver la Pomme du Jardin d'Eden qui pourrait permettre de contrôler les pulsions violentes des êtres humains.

La bande-annonce du film Assassin's Creed avec Michael Fassbender et Marion Cotillard

Pas que pour les fans du jeu

La première crainte quand on va voir un film qui est adapté d'un jeu qu'on ne connaît pas, c'est de sérieusement s'y perdre. Heureusement, Assassin's Creed prend son temps pour poser les bases, expliquer les enjeux et introduire l'histoire. Pour ceux qui, comme nous, n'ont jamais joué au jeu, il n'est donc pas difficile de s'y retrouver et de comprendre rapidement les tenants et les aboutissants. Après la projection, nous avons discuté avec des fans du jeu qui nous ont dit que l'adaptation était plutôt réussie. Un bon point ! Mais heureusement que les autres ne sont pas oubliés !

videos
à mater

Passé vs présent

Pour développer l'histoire de Cal, le réalisateur Justin Kurzel a misé sur une double temporalité. Le présent d'un côté avec Cal et le passé de l'autre avec son ancêtre Aguilar. Si l'action est au rendez-vous en 1492, c'est beaucoup moins le cas en 2016. Dommage car ces scènes plus lentes ont tendance à casser le rythme très soutenu des scènes de combats.

Assassin's Creed : passé contre présent pour Michael Fassbender
Assassin's Creed : passé contre présent pour Michael Fassbender

Un film musclé

Et puisqu'on parle de scènes de combats, elles sont plutôt impressionnantes. Entre des affrontements à la Gladiator et des courses poursuites à la yamakazi, on en prend plein les yeux. Notre seul regret ? Encore une fois qu'il y ait trop peu de scènes d'action durant l'intrigue principale dans le présent.

Double dose de Michael Fassbender

En héros principal, on retrouve Michael Fassbender . Normal puisque l'acteur est aussi à l'origine du projet en tant que producteur. En plus de Cal, le chéri d'Alicia Vikander joue aussi Aguilar, l'ancêtre de Cal. Un double rôle dans lequel l'acteur que l'on a vu dans X-Men brille une nouvelle fois. Et on ne va pas se plaindre de le voir encore plus à l'écran !

News
essentielles
sur le
même thème